EXTRA –


Virginia Gamna, Jérôme Gaucher

Le 108, Maison Bourgogne, Orléans

4 — 18 octobre 2014

EXTRA -
Comme pour sortir des règles d'usage courantes : existences non ­conventionnelles. Faits de semi­produits industriels, de matériaux simples, ces objets renvoient à un univers populaire ; celui du bricoleur ou de l'ouvrier en bâtiment. Rien à priori d'extra­– ordinaire : rails métalliques, béton et autres matières ductiles moulées. Le plâtre semble s'être absenté des rails laissés apparents, tandis qu'il apparaît ailleurs, transformé. Migration et mise à nu matérielles. Le plâtre a quitté la planéité des plaques pour revêtir une autre apparence, s'épaissir, et se déployer dans l'espace. Piètements accolés, superposés, se faisant table, tabouret, tours, colonnes ou totem. Un plateau, disque de béton ajouré en son centre, s'intercale entre eux. Architecture­-sculpture, construction, empilements stabilisés, structures équilibrées. Loin des usages habituels, les matériaux ne sont pas employés comme à l'accoutumée, ils sortent du cadre restreint des applications auxquelles habituellement ils se conforment. (...) Détournées de leur fonction initiale, ces formes racontent une hésitation entre ce que ces éléments semblent être et ce qu'ils sont véritablement : des formes dans l'espace. La fonction apparaît ou disparaît, tantôt tréteaux, assise, luminaires, paravent, tables, piètements, tantôt sculptures. Elles sont le résultat d'une extrapolation sensible ; évocation d'un souvenir et visions décalées d'objets du quotidien. Extra­– ordinaire, car il s'agit bien de s'émanciper du trivial, sans pour autant se défaire totalement d'une matérialité brute, sans apprêt, pour montrer que de l'infra– ordinaire une beauté peut se faire jour. (...)

Sophie Fétro