Hors-carte

Avec Ugo Bagnarosa & Charlotte Pinel, Juliette Bensimon-Marchina & Maria Roland, Giulia Boosten, Cécile Colle}{Ralf Nuhn, Yann Desfougères, Loreto Martinez Troncoso, Olivier Morvan, Saphi, sur une invitation de Pierre Feller et Alice Cardenia, avec Mixar

D partitions - project space run to fast

Maria Roland

 

Maria_Roland

D partitions - project space run to fast

feutres sur papier

Maria Roland

 

En 2002, avec l’aide de Martin Glaber et Justine Douve, Maria Roland participe au développement du collectif 63.2° et crée une micro maison d’édition où sont publiés artistes et écrivains. Entre sculpture, son et scénographie, cette propension à vouloir croiser les pratiques artistiques en un tout cohérent, ouvre sur des registres de production tant en image qu’en volume. Les espaces vides alors se remplissent, et donnent matière à l’imagination et à la mémoire de chacun. Elle développe des codes musicaux à partir de représentations spatiales en mouvement et à l’inverse, s’attache à extraire le silence du bruit urbain. C’est à travers ces paradoxes et différents dispositifs que des gris omniprésents prennent des nuances où le tout visible passe à l’invisible. Le point aveugle, axe nerveux central, est mis à jour. La réalité, à travers ses installations, devient alors un no man’s land où le spectateur introduit est un acteur dans une attente constante.