Hors-carte

Avec Ugo Bagnarosa & Charlotte Pinel, Juliette Bensimon-Marchina & Maria Roland, Giulia Boosten, Cécile Colle}{Ralf Nuhn, Yann Desfougères, Loreto Martinez Troncoso, Olivier Morvan, Saphi, sur une invitation de Pierre Feller et Alice Cardenia, avec Mixar

Sans-titre

Juliette Bensimon-Marchina

 

Juliette_bensimon-Marchina

Sans-titre

collages photographiques

Juliette Bensimon-Marchina

 

Juliette Bensimon-Marchina fait apparaître une vision satirique du monde par le dessin. C’est à partir de cette expérience esthétique quotidienne qu’elle fait varier les médiums, les codes et s’adapte aux sujets qu’elle développe. Tour à tour, ses objets deviennent sculptures, accessoires, décors de performance ou installations. Ils réinterprètent son histoire ou celle des personnes et des lieux qu’elle croise. Par là, la mémoire, détachée du souci de vérité, devient une affaire poétique. Juliette Bensimon-Marchina expose un désir insatiable de faire partie intégrante du monde par le truchement d'un humour kitsch et grinçant d’où surgit une inquiétante étrangeté.
Elle se recueille, prie ou danse devant les objets de cultes factices qu'elle crée, comme Totem 1 et 2 à l’Amérique, ou Kebab. Elle s’approprie des objets populaires qui lui deviennent intimes. De cette même façon, elle a réalisé en 2008 Mozo, une performance à Buenos Aires, ou encore des clichés photographiques sur lesquels elle se travestit.