Nos jours, absolument, doivent-être illuminés
(Les murs ont des oreilles)


Jean-Gabriel Périot, Gérald Kurdian

Le 28 mai 2011, des détenus chantent depuis l'intérieur de la maison d'arrêt d'Orléans pour le public venu les écouter de l'autre côté du mur.

Maison d'arrêt d'Orléans

28 mai 2011

La rupture du lien de l’homme au monde apparaît pour tous comme un bouleversement profond. En milieu carcéral, ce lien peut parfois subsister, mais toujours de façon très fragile, sous condition, au parloir, dans des lettres…

Jean-Gabriel Périot tente de donner une nouvelle forme à ce lien.
Une forme directe, universelle par un concert de détenus, à la maison d'arrêt d'Orléans, retransmis devant le mur d'enceinte sud.

Jean-Gabriel Périot à réalisé un documentaire
"Nos jours, absolument, doivent-être illuminés"
(22′, 2012, production : Alter Ego).