Surplus au rayon découpe,
Nappe 004


Jérôme Gaucher, Sébastien Rinckel

Exposition au 108, Maison Bourgogne, Orléans

19 sept. — 4 oct. 2009

Jérôme Gaucher, Surplus au rayon découpe, exposition au 108 rue du Bourgogne

Au départ, il y a des panneaux de bois entassés et vendus en lot dans un « caddie », nous sommes au supermarché du bricolage. Des panneaux aux cotes variables, des chutes de bois qui s'amoncèlent au rayon découpe à chaque commande d'un client. Une poignée d'euros, le prix est permanent, pas le contenu. C'est le hasard, c'est le deal. Hasard des surfaces, hasard des épaisseurs, hasard des essences et des finitions, hasard du lot. C'est le point de départ. Accepter tous les panneaux, avec leur format et leurs découpes. Explorer, combiner, déployer, coordonner des surfaces et des volumes en investissant leur hétérogénéité. C'est la règle du jeu. Dessiner et composer avec de l'élémentaire, proposer de la complexité, mettre en cohésion et en tension la variété des mesures et des essences de bois. C'est l'enjeu. Des vis à bois ou des sangles comme seuls moyens d'assemblage; pas de recoupe, pas de colle, pas de vernis. Des applats de couleurs franches comme seul élément de finition et de coordination des surfaces.

Sébastien Rinckel, Nappe 004, installation in situ à Orléans, îlot cour de la Vieille Poterie

Les cours des îlots d’immeubles sont des lieux à reconsidérer. Souvent occupées, par les voitures et de petites infrastructures. Comment imaginer de nouvelles fonctionnalités pour ces oubliées de l’urbanisme ? L’implantation de cellules textiles (mobiles ou pérennes, unique ou multiples) permet de repenser son affectation par la fabrication de nouvelles spatialités. Lieux de rencontres ou d’animations, ces textiles aux usages multiples sont suspendus aux façades existantes. Le dispositif est constitué de toitures ou d’espaces incluant des noyaux habitables, structures légères et atmosphériques. L’îlot ne serait plus enclos mais s’externaliserait, et les cellules textiles tisseraient, en se multipliant, une nappe fragmentée, couche continue et fractionnée, à l’échelle de toute la ville ou de secteurs déterminés.

montage : sébastien rinckel / pierre mouton / maximilien gardies
couture : colette rinckel