Ténèbres visibles


Éric Foucault

Le 108, Maison Bourgogne, Orléans

En partenariat avec Images du Pôle

L'artiste présentait sur la même période
l'exposition Fouilles préventives à Images du Pôle,
et une conférence : La nature fait si bien les choses.

14 nov. — 1er déc. 2007

La lumière artificielle dessine nos paysages urbains nocturnes. Éric Foucault emprunte le titre de son exposition à Louis-Sébastien Mercier, pour qui le remplacement des lanternes par les réverbères à bec de gaz, au XVIIIe siècle, avait permis d’éclairer efficacement, pour la pre- mière fois, une section de rue entière. Notre imaginaire a été bercé par les tableaux de Toulouse-Lautrec, Van Gogh ou Hopper, les photographies de Brassaï ; ils dressent des portions de territoires illuminés, dessinent des pans de cette vie réservée aux noctambules. Arpenteur des rues de nuit, Éric Foucault interroge dans cette exposition la partition entre zones de lumière et zones d’ombre. Ses cartes et paysages découpent des formes géométriques de lumière, paysages en apparence abstraits mais qui, fonda- mentalement, révèlent un usage public et privé orienté de l’éclairage.

Camille De Singly

photographies de Marc Domage